JPO










 
 
JPO

   

Relocalisation du Collège au 1 bis

  
Cliquez sur les cases
Défi citoyen 2025 Intervention d'une infirmière de l'EHPAD Le Mot du Matin Préparation aux 10 Kms de Saint-Dizier Sortie basket USA ESAT Visites des 3PP Vandoeuvre les Nancy  Voyage au coeur du sein  Chez un chocolatier  Visite de l'  Restos du coeur  Visite de la station d'épuration  Téléthon


 
Don Bosco : « En marche avec Don Bosco »

Vendredi 29 janvier

de 8 h 10 à 9 h 05 pour les classes de 6e au théâtre : l’enfance de Don Bosco.

Accueil des classes par les professeurs habituels - appel sur la cour de récréation.

Déplacement au théâtre - encadrement par les professeurs.

Animation.

Diffusion d’un court extrait sur Don Bosco, sa jeunesse, sa mission, son oeuvre.

Questions-réponses pour mieux découvrir Don Bosco (accueil des questions des enfants).

Coordination : Marie Ballay, Rodolphe Fior Josette Soriano

de 9 h 05 à 10 h 00 pour les classes de 5e au théâtre : Don Bosco et son oeuvre.

Les enseignants accueillent leurs classes en salles pour rejoindre le théâtre.

Même animation avec un support vidéo différent.

Coordination : Marie Ballay, Rodolphe Fior Josette Soriano

de 12 h 45 à 13 h 50 : match professeurs-élèves pour les classes de 4e 3e au gymnase.

Inscription des jeunes : Lydie Gari

Des jeunes de 6e 5e et de lycée peuvent assister au match comme spectateurs. Surveillance par un personnel encadrant de l’unité 6e 5e (Jeanie Voyard ou Marie Ballay ?)

Coordination : Jacky Rondot - professeurs d’EPS

de 13 h 00 à 13 h 50 : célébration à l’oratoire pour les élèves volontaires.

Inscription des jeunes auprès de leurs responsables de vie scolaire.

Célébrant : Benoit Sepulchre

(la surveillance de cour sera assurée par Marie-Hélène Lissy).

Coordination : Josette Soriano

de 12 h 45 à 13 h 50 : circuit-jeu pour découvrir Don Bosco

Implication de professeurs volontaires et de jeunes de 1ère LEGT animant l’ASH 6e

Espaces pour l’animation des ateliers : Théâtre, couloir administratif, salle 018, 117, 120, permanence collège,

Coordination : Rodolphe Fior

19 h 00

Dîner pour les enseignants et membres du personnel


 
Visite A.B.I 52

La classe de 2ème année CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif s'est déplacée  le lundi 18 Janvier 2016 pour  visiter le magasin "A.B.I 52",  situé au  22 Rue Paul Bert à  Saint-Dizier. Cette visite s'inscrivait en complément de la visite effectuée le 07 décembre.

Ce magasin est géré par une Association loi 1901, "ARIT" (Association pour la Rencontre et l’Insertion par le Travail). Il a ouvert ses portes en 2001. Il  propose à des prix modiques des vêtements, des chaussures,  accessoires, de la vaisselle, des jouets et des livres. ABI 52"  propose aussi ses services pour le  lavage de couettes et  le repassage de linge (chemise, blanc...)

Pour pourvoir acheter, on doit disposer d'une carte d'adhérent qui coûte 3 euros, renouvelable tous les ans.

C'est un magasin qui est  très utile pour les personnes en difficultés car on y pratique des prix très faibles.

Les élèves ont bien perçu la nécessité de ce type de magasin qui permet à la fois de favoriser la réinsertion sociale des personnes qui y travaillent et de permettre à des personnes à faible revenus de s'habiller.

Deux visites très enrichissantes.

 
Visite "A.R.I.T "

 

La classe de 2ème CAP ATMFCO  a projeté lors des cours de PPCP de créer une micro-entreprise de repassage (fictive).

Pour réaliser ce projet des visites ont été programmées.

Le 07 décembre  2015, les élèves accompagnées de leur professeur de PPCP  se sont rendues chez "ARIT" (Association pour la Rencontre et l’Insertion par le Travail) qui  se situe à  l'hôpital André breton de Saint Dizier. Cette Association a été créée en 2001, Association loi 1901.

Elle permet   de promouvoir la réinsertion sociale et professionnelle d'un public féminin en difficultés (peu ou pas de diplômes et qui sont en situation précaire).l'association participe au recyclage et à la valorisation de vêtements récupérés pour les proposer à la vente dans un magasin à caractère social "ABI 52".

 Elle est financée en partie par l’entretien du linge  et la vente  de vêtements (ABI 52).

Dans cette entreprise on compte  14 femmes qui gèrent le  linge dès sa réception jusqu'à son départ pour être vendu, donné à des œuvres...

Cette visite  très intéressante  a permis de comprendre  l'utilité de cette association pour la réinsertion des personnes en difficulté et de faire avancer leur projet.

Elles ont observé les différentes salles de travail, le matériel utilisé, le circuit du linge et les différents traitements ainsi qu'une partie du travail administratif réalisé dans cet atelier


 
Participation de l’Estic aux forums des métiers et des formations post-bac

Jeudi 28 et vendredi 29 janvier de 9 h 00 à 17 h 00

Présentation des formations BTS Assistant de gestion PME-PMI et BTS Assistant de manager

par Camille Riglet et Dominique Thiry le jeudi et par Marianne Bartoszek et Catherine Verrey le vendredi

Espace Argence à Troyes

Coordination : Christine Gelin

Jeudi 4 février de 13 h 00 à 17 h 00

Salle Dumas à Bar le Duc

Coordination : Christine Gelin


 
Des lycéens qui ont du cœur !

Participer à des actions d'entraide avec des associations locales, tel est un des objectifs de la filière ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social).

Les élèves de 1ère ST2S de l'ESTIC se sont ainsi mobilisés auprès des Restos du cœur.

Ils ont collecté des chocolats et autres bonbons au sein de l'établissement, ont obtenu le soutien de quelques magasins de Saint-Dizier et d'un artisan chocolatier de Nancy afin de constituer un peu plus de 300 sachets de friandises.

Ces derniers ont été distribués par la suite par les élèves dans les locaux des Restos du cœur de Saint Dizier, aux différentes familles bénéficiaires, pour Noël. Une façon pour ces lycéens d'échanger avec ces familles et de découvrir le travail fabuleux de ces bénévoles.

Un beau geste de solidarité en ces temps difficiles.


 
LA STATION D'EPURATION

Les élèves de seconde, qui suivent l'enseignement d'exploration « Santé et Social », ont eu l'opportunité de visiter la station d'épuration de Saint-Dizier, gérée par la société Degrémont. 

À travers cette visite, les lycéens ont découvert les différentes phases de l'assainissement des eaux usées, à savoir :

·        le dessablage : retenir les matières minérales lourdes et les flottants gras et huileux. Les sables et graviers se déposent au fond tandis que les huiles et graisses remontent à la surface.

·        le dégrillage : retirer et trier les plus gros déchets de l'eau (notamment les lingettes!!!). L'ensemble des déchets retenus est acheminé vers une benne puis traité dans un centre agréé.

·        le clarificateur : séparer les eaux claires des boues par décantation. Les boues tombent au fond du bassin, sont récupérées par un pont à succion. L'eau épurée repart dans la Marne. 

·        le bassin d'aération : éliminer la pollution. Les bactéries consomment la pollution

·        la déshydratation : retirer une partie de l'eau que les boues contiennent pour réduire le volume à stocker

·        le stockage des boues : stocker les boues pendant les périodes d'interdiction d'épandage, récupérer et traiter les jus. Les boues sont stockées dans une bâche de maturation, dans lesquelles ont été ajoutés du chlorure ferrique et de la chaux. Ces boues seront ensuite utilisées en agriculture.

·        la désodorisation : traiter l'air et éviter ainsi les nuisances olfactives à l'entourage.

Une visite intéressante, parfois …....nauséabonde mais surtout essentielle pour prendre conscience de l'importance de cette station et nous responsabiliser au niveau de notre consommation d'eau !


 
Voyage en poésie


Les classes de 5E et de 5F exposent leurs poèmes sur le thème du voyage, au CDI.

Embarquez avec eux pour une petite balade !

Avec la mise en scène et les conseils avisés d'Hélène Gueffier.

P. Henry et N. Coussirat


 
Actions en faveur du Téléthon

 

Si les hommes du passé ont cherché à trouver les secrets de la pierre philosophale en espérant transformer du plomb en or, nos élèves de la classe de Première ST2SS, des filières de la santé, ont trouvé le moyen de transformer de la pâte à crêpes en euros.

Depuis le début de cette semaine de décembre, ils ont mis de côté cahiers et crayons, en les remplaçant par de la farine, des œufs et un fouet. Au programme, plus de 180 crêpes à réaliser chaque jour pour les proposer à la vente à nos élèves de Collège et de Lycées.

Les acheteurs ont été nombreux. Pour preuve, près de 772 euros se sont accumulés, comptes réalisés au vendredi midi, en attendant les dernières actions de la journée.

Pendant l’après-midi, les bénévoles de l’action, accompagnés de nos jeunes, clôtureront le projet Téléthon de l’ESTIC par quelques mots et un lâcher de ballons. En espérant que l’un d’entre eux rejoindra des terres lointaines, avec l’espoir d’un petit mot en retour …

La somme récoltée sera remise ce soir à un bénévole Téléthon, responsable des festivités à Sapignicourt.

Un grand merci à tous pour votre implication.

La somme de 821 € a été récoltée, grâce notamment à la vente de crêpes, et remis à l’Association Française contre les Myopathies.

Merci à tous.


 
Mobilité Erasmus+ en Grèce

Notre joyeuse équipe française composée de Clara Guichard (5è), David Poirel (1ère), Luke Vanhaelen (1ère) encadrés de Mmes Guy et François et Mr Thiry s'est rendue à Eleftheroupoli, charmante bourgade de Macédoine (Grèce) du 8 au 14 novembre 2015.

Nous avons été accueillis comme des rois dans la petite école primaire du bourg avec beaucoup de chaleur humaine, de nourriture abondante, d'activités très variées et inventives sur le thème de l'environnement et bien sûr du soleil.

Cette région de Macédoine regorge de trésors archéologiques et est un lieu de pélerinage sur les traces de St Paul qui a baptisé la toute première chrétienne d'Europe à Filipi. C'est aussi un lieu magnifique où mer et montagnes se rejoignent, un lieu idéal pour prendre conscience des beautés du monde et décider de lutter contre sa destruction. 

Ce séjour chez nos amis grecs restera mémorable et nous avons hâte de rejoindre nos amis roumains en avril 2016 pour la dernière mobilité du projet Only One World, Don't Waste It.

Marie-France GUY


 
Visites des Troisièmes Prépa-Pro

 

  • Le 15 octobre : visite d’un chantier au lycée Eugene Decomble à Chaumont dans le cadre de l’opération portes ouvertes . (partenariat FFB)
  • Le 12 novembre : visite des Fuseaux avec présentation des différents métiers du spectacle.

William Lesbats, Frank Beaugier




 
Les élèves de l’ESTIC à la rencontre d’associations à l’hôpital d’enfants de Vandoeuvre les Nancy

 

 

Mardi 10 novembre des élèves des sections BAC pro « accompagnement, soins et services à la personne, option aux domiciles » (ASSP) et BAC techno Sciences et Technologies des secteurs de la santé et du social (ST2S) de  l’ESTIC ont rencontré à l’hôpital d’enfants de Brabois  , deux associations œuvrant pour le bienêtre des enfants hospitalisés. Cette démarche inscrite dans la  pédagogie mise en place par Mr Le Gall et Mme Ruhland dans ces deux sections, a permis d’aborder concrètement plusieurs thématiques de  sciences médico-sociales :

  • Prise en charge de l’enfant hospitalisé et actions proposées
  • Rôle des associations dans un hôpital et positionnement des bénévoles
  • Organisation d’un projet technologique par la participation à la collecte nationale annuelle pour une de ces associations (« Le Rire Médecin »)

Les élèves ont ainsi dans un premier temps échangé avec les responsables de l’association « Les Blouses Roses » (intervenant dans les hôpitaux, EHPAD, pour un accompagnement récréatif et de bienêtre des patients) et dans un deuxième temps avec les organisateurs  des actions  de  « Le Rire Médecin » permettant l’intervention de clowns professionnels auprès d’enfants hospitalisés.

 La journée s’est clôturée par des échanges avec  une infirmière du service d’oncologie  sur sa problématique de l’hospitalisation de l’enfant.


 
Voyage au cœur du sein


Dans le cadre d’Octobre Rose, mois consacré depuis 2004 à la prévention du cancer du sein, les élèves de 1ére et terminale ST2S se sont rendus place du 11 novembre, à Saint-Dizier, pour une expérience insolite.

Il s’agissait de pénétrer dans une structure gonflable, conçue par une artiste toulousaine, Emilie Prouchet-Dalla Costa, symbolisant une paire de sein.

Le 1er sein montrait les principales caractéristiques de l’anatomie d’un sein : lobules, adipocytes et ganglions. A l’intérieur, le docteur Marie-Christine Scandola y expliquait la manière dont le cancer peut s’y développer et l’évolution de cette maladie (cancer in situ, cancer infiltrant et extension cancéreuse).

Le 2nd sein montrait une vision radiographique. Les parois de la salle révélaient les images d’une mammographie tandis qu’au sommet du dôme, une projection vidéo mettait en scène le développement, le traitement et la guérison d’une patiente atteinte par la maladie.

 Au final, les élèves ont bien été sensibilisés au dépistage, qui sauve chaque année, en France, 90% des femmes atteintes par la maladie.


 
Visite chez un chocolatier.


 

Les classes de 1ère CAP Petite Enfance et Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif de l'ESTIC, accompagnées de leurs professeurs se sont rendues dans l'entreprise "CHOCOGIL" de Saint-Dizier, le vendredi 16 octobre 2015,.

 

Cette visite s'inscrivait dans le cadre des cours de Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel.

 Les élèves ont pu ainsi découvrir la chaine de fabrication des Saint Nicolas, Chardons lorrains...et bien d'autres gourmandises. Elles ont pu déguster des chocolats.

Quel délicieux après-midi !!!

 

 

Elles sont prêtes à y revenir.


 
Célébrations de la Toussaint

À l'occasion de notre retour des congés de Toussaint, nous proposions deux dates de célébrations à nos élèves de l'établissement.

Le temps de la parole a été animé par 3 collégiens de cinquième, en préparation Première Communion : reconnaître nos fautes et nos manquements, se laisser habiter par la présence christique, vivre de l'amour et de la foi ; tout cela dans une mise en scène originale et enlevée.

Par la suite, la Parole est passée pour être remise au Père Edouard, le nouveau prêtre de la paroisse de Saint-Dizier, pour la proclamation de l'Evangile.

De beaux moments de partage pour nous mettre en chemin de la Sainteté ...


 
LE REVE AMERICAIN DES ELEVES DE L’ESTIC.

 

Du 11 au 27 octobre dernier, 15 élèves des classes de  Premières  et Terminales de l’ ESTIC ont participé à un échange avec le lycée américain de Playstow  dans le New-Hampshire, accompagnés de Madame BEE, professeur d’Anglais et de  Monsieur LE GALL, professeur d’histoire-géographie.

Des couleurs chatoyantes de l’été indien aux grattes-ciel de Manhattan ; des espaces surdimensionnés de la Timberlane High School  à la prestigieuse université d’Harvard ;  des splendides lacs et forêts de la Nouvelle Angleterre au site majestueux de Plymouth Plantation, les 15 élèves de l’ESTIC qui ont participé à ce troisième échange avec la cité du Nord-Est des Etats-Unis n’ont eu que l’embarras du choix pour nourrir leur rêve américain.  

Un rêve qui a pris la forme d’une immersion de deux semaines au sein de familles américaines où ils ont pu vivre au rythme de leurs correspondants, partager une journée scolaire, un match de football américain ou la préparation d’Halloween. Un séjour agrémenté de visites de sites qui ont fait l’histoire des Etats-Unis : Celle des pères pèlerins à Plymouth, de l’Indépendance de l’Amérique à Boston ou encore de l’immigration à New York. New York, ville monde où l’on peut sentir battre le pouls du monde dans des lieux chargés de sens comme Ground Zero, Ellis Island ou Time Square . Une expérience humaine où la rencontre de l’autre à travers la pratique de sa langue et l’amitié sont centrales.

Voilà pourquoi le « rêve américain » doit se poursuivre. Voilà pourquoi nous devons maintenant préparer la venue de nos hôtes américains en mars prochain, afin qu’elle soit vécue comme un « French dream » !

T. LE GALL

Voir plus de détail sur le séjour

  
Remise des certificats et des cadeaux des délégations Erasmus+

  
Séance ASH en 3° à l’approche de la Toussaint

 

Se poser la question de la mort comme un passage, et non pas comme une fin de la vie …

Penser aux sentiments qui nous lient pour l’éternité …

Vivre et aimer, aujourd’hui et demain …

Nombreux sont nos élèves de 3°  qui chaque année plébiscitent le thème de la mort et la question de l’au-delà. Il n’est pas toujours simple d’aborder cette thématique, dans une société tournée vers le matérialisme ; une société qui souhaitent éluder cette grande question de la vie. Nous avons enfin franchi le pas en proposant de beaux échanges pour nos jeunes de 3°, et  leur donnant la possibilité de se rendre avec nous  au cimetière de Gigny.  Quel a été notre étonnement de découvrir leur curiosité, leur capacité à recevoir, à ressentir, leurs questions sans tabous. En découvrant 5 monuments funéraires, c’est toute la spiritualité chrétienne et toute l’intériorité humaine qu’ils ont approché, dans ce lieu de mémoire de souvenir et d’amour qu’affectionnent de nombreux habitants de la ville ; des habitants qui n’ont pas hésité à les interpeller sur cette démarche insolite , et qui avec beaucoup de douceur leur ont dit "qu’il n’y a pas plus grave que l’oubli …"


 
ESAT Bois l'Abbesse
 

 


Des élèves de seconde, qui suivent l'enseignement d'exploration Santé et Social, ont eu l'opportunité de visiter la partie ESAT (établissement et service d'aide par le travail) du Bois l'Abbesse à Saint-Dizier.

Cette structure de prise en charge de personnes handicapées comprend plusieurs secteurs :


Le secteur « Enfance » :

  • I.M.E. (accueil de jour 76 places et 15 places en hébergement).

  • Autistes (accueil de jour 10 places , 8 en hébergement et 1 place en accueil temporaire).

  • Polyhandicapés (12 places en accueil de jour).

  • S.E.S.S.A.D. (45 places , 4 places pour autistes et 5 à 7 places pour polyhandicapés).

    Le secteur « Hébergements et Accompagnements » Adultes :

  • L’hébergement (70 places) en appartements standards (HLM) regroupés, ou à Habitat en appartements dans un semi- collectif : quartier du Vert-Bois, côte d'Ancerville.

  • Le Foyer de Vie (65 places dont 50 en hébergement et 15 en accueil de jour).

  • Le F.A.M. (17 places en hébergement, 2 en accueil de jour et une en accueil temporaire. Selon le contexte, les usagers sont accueillis à temps complet ou séquentiel.

    Le secteur « Travail Protégé et Insertion Professionnelle »:

  • L’E.S.A.T. (172 places)

C'est cette dernière partie que nous avons visité.

Les élèves ont pu découvrir les différents ateliers où travaillent ces personnes souffrant de handicaps mentaux ou de troubles du comportement, à savoir :

  • la filière bois (fabrication de palettes, découpe de panneaux pour le secteur automobile, caisse d'emballage...)

  • la filière sous traitance (Collecte et tri de papier, conditionnement et/ou déconditionnement divers, mise sous plis, atelier repassage...)

  • la filière espaces verts (entretien, bois de chauffage)

  • la filière élevage (élevage et abattoir d'animaux de basse cour). Les élèves ont aimé la partie lapin, beaucoup moins la partie abattoir.

A chaque atelier, les élèves ont pu s'entretenir avec les différents professionnels (éducateur spécialisé, moniteur éducateur, moniteur d'atelier, éducateur technique) et ainsi mieux appréhender leur travail et …... leurs difficultés, notamment la prise en charge des personnes ayant des troubles du comportement parfois « violents ».


Une belle découverte pour ces élèves qui, souvent, avaient entendu parler du Bois l'Abbesse mais qui ne savaient pas ce que l'on y faisait.



 
Sortie basket

 

 


8 lycéens ont pu assister à un match de basket de Pro A, Chalons Champagne Reims Basket contre Strasbourg, à la salle René Thys à Reims.

L'occasion pour eux de découvrir un match de haut niveau de notre championnat, l'entraineur de l'équipe de France et de Strasbourg, Vincent Collet, des sportifs réputés et aguerris dont Rodrigue Baubois, joueur ayant fréquenté le championnat NBA, ainsi que ….... la mascotte du CCRB.

Après la victoire finale de Strasbourg, rendez-vous est pris pour d'autres évènements sportifs : matchs de volley à Chaumont, de basket à Nancy, de hand à Paris et de foot à Troyes ou Reims


 
Les Terminales ASSP à l'Ehpad de l'Orme-Doré

Cliquez sur l'image pour visualiser l'article


 
Préparation aux 10 kms de Saint-Dizier

Nos athlètes...


 
Mot du matin

A partir du lundi 5 octobre

Classes de Sixième A B C D E F :

le lundi au théâtre (Marie Ballay - Jeanie Voyard)

le mardi à la chapelle (Rodolphe Fior - Josette Soriano)

Classes de Cinquième A D E

le mercredi au théâtre (Marie Ballay - Jeanie Voyard)

Classes de Cinquième B C F

le vendredi au théâtre (Marie Ballay - Jeanie Voyard)

Classes de Cinquième A B C D E F :

le jeudi à la chapelle (Rodolphe Fior - Josette Soriano)

Classes de Quatrième B D F :

le jeudi au théâtre (Lydie Gari - Jacky Rondot)

Classes de Quatrième A C E :

le mercredi en permanence (Lydie Gari - Jacky Rondot)

Classes de Quatrième A B C D E F :

le vendredi à la chapelle (Rodolphe Fior - Josette Soriano)

Classes de Troisième A B C D E :

le mardi au théâtre (Lydie Gari - Jacky Rondot)


 
Intervention d'une infirmière de l'EHPAD

MME Mathieu, IDEC (infirmière diplômée d'état coordinatrice) de l'EHPAD l'orme doré de Saint Dizier est intervenue le 18/09/15 dans le cadre de partage d'activités entre cet EHPAD et la section Terminale professionnelle ASSP du LP ESTIC. S'inscrivant dans la séquence "les projets d'accompagnement", Mme Mathieu a fait part de son expérience professionnelle  dans le cours de Pôle 2 (sciences médico-sociales/animation) du professeur Mme RUHLAND. L'intervention de l'IDEC a permis d'aborder les points suivants :

  1. Présentation de l'EHPAD l'orme doré et des conditions d'entrée
  2. Description des étapes de la mise en place d'un projet d'accompagnement personnalisé (PAP)
  3. Mise en situation professionnelle des élèves grâce à l'étude d'un cas concret et partage des informations

Chacun a pu mettre à profit l'intervention d'une professionnelle et ses précieux renseignements  dans un contexte concret puisque les élèves de cette classe sont allés rencontrer les résidents de l'EHPAD le 11 septembre afin de mettre en place lundi 28 septembre des ateliers personnalisés en lien avec le projet d'accompagnement du résident. Cette action sera donc prochainement chapeautée par Mme Ruhland et Mme Duccheschi, animatrice de l'EHPAD". Cette mise en situation concrete de  l'élève permet de le  préparer efficacement pour une épreuve professionnelle oral du bac ASSP à la fois par des travaux de compte rendu mais aussi d'élaboration de dossier sur l'activité menée.


 
Defi citoyen 2025

Aux actes !

Le Défi citoyenneté 2025

Le « Défi Citoyenneté 2025 » est le fruit d’un constat et l’aboutissement d’une profonde réflexion. Le constat : aujourd’hui, trop peu de responsabilités sont confiées aux jeunes du réseau Don Bosco* et dans la société dans son ensemble. De fait, notre réflexion est la suivante : comment amener les jeunes à la citoyenneté si nous ne savons pas les éduquer aux responsabilités?

Pour se lancer dans ce programme “Défi Citoyenneté 2025”, le réseau Don Bosco a eu l’idée de faire venir un jeune, Jefferson, maire de la République des enfants située en banlieue de Bogota en Colombie. Cette République des enfants, appelée aussi la Florida, est un lieu où des jeunes en grandes difficultés, et pour certains, vivant dans la rue, peuvent prendre des responsabilités. Là, ils sont amenés, tous les ans, à élire un maire parmi eux.

Cette République des enfants est un exemple emblématique à la fois par rapport au projet de Don Bosco de faire de ces jeunes, « de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens » et aussi par le fait que les éducateurs de la Florida, en choisissant des jeunes déstructurés, ont réussi à les motiver pour en faire des citoyens à part entière et prendre des responsabilités dans la vie et la cité.

Dans le contexte de notre pays, où trop souvent les jeunes sont associés aux problématiques de la délinquance, du chômage et des comportements à risque, où ils ne voient plus l’intérêt de s’impliquer dans les affaires de la Cité (70% d’absentéisme chez les 18-25 ans pour les dernières élections départementales), où parfois ils cèdent aux sirènes de groupes terroristes parce que notre société leur donne l’impression qu’ils n’y ont aucune place et aucun rôle à jouer... qu’avons-nous à leur proposer ?

Face à des jeunes qui aujourd’hui sont malmenés, pour ne pas dire perdus, démunis de repères et privés d’interfaces susceptibles de mobiliser leurs énergies, leur enthousiasme, leurs idées et leur créativité, devons-nous céder au pessimisme ? L’exemple de Jefferson doit au contraire nous inciter tout à l’espoir : de tous les jeunes, nous pouvons puiser le meilleur pour eux, pour nous et pour le monde que nous leur laisserons.

* Le réseau Don Bosco est un ensemble de structures d’établissements scolaires, de maisons d’action sociale et de paroisses regroupant près de 40.000 jeunes en France et en Belgique, mettant en oeuvre le système préventif créé par Don Bosco, éducateur prêtre de Turin du XIXème siècle.

2025... C'est loin ?

Travailler à la citoyenneté nécessite d’inscrire ce programme dans la durée. Un programme à long terme qui va demander effort et patience pour arriver à maturité. Le chiffre “2025” est là pour nous le rappeler.

Déjà, depuis six mois, Simon-Pierre Escudero, chargé de mission pour ce programme, a fait le tour du réseau Don Bosco, avec pour ambition de préparer, en amont, la venue du Maire de la République des Enfants, mais aussi faire remonter toutes les initiatives éducatives qui placent le jeune au centre d’un processus décisionnel. Le but : engager une dynamique globale de responsabilisation du jeune dans ce réseau et dans la société. La venue du Maire va dans ce sens : son exemple doit servir d’inspiration. D’enfant des rues, Jefferson est devenu responsable d’un foyer et s’est retrouvé à la tête d’un gouvernement composé d’adolescents de 13 à 18 ans. Si cela est possible en Colombie, pourquoi ne parviendrions-nous pas dans notre pays à confier des responsabilités à des jeunes ? Cela passe par une question primordiale : quelle “République des Enfants” souhaitons-nous créer en France, en Belgique afin d’inventer la Cité de demain.

La venue de Jefferson, maire de la république des enfants de 2012

La venue de Jefferson, Maire de la « République des enfants » en 2012, accompagné de deux professeurs (dont l'un était également Maire à la Florida en 1999), est motivée par le souci de favoriser des échanges enrichissants entre les jeunes de nos maisons salésiennes et ceux de Colombie. Durant son séjour du 16 août au 20 septembre prochain, celui-ci participera au Campobosco (20 au 24 août 2015, Ressins, dans le département de la Loire), ira à la rencontre des élèves de nos établissements, mais aussi d'officiels en France et en Belgique, car les questions de la citoyenneté et de la responsabilité des jeunes dépassent les frontières des pays et concernent tout le monde



Jeudi 11 septembre, notre établissement a reçu le maire de "La Florida", République des enfants de Bogota, en Colombie.

 Après une présentation du reportage" La République des enfants", les élèves, les enseignants et tout le personnel de l'ESTIC, ainsi que Mgr de Metz Noblat se sont rendus Place Aristide Briand pour un flash mob géant .

Ce rassemblement de 1500 personnes s'est achevé par un lacher de ballons .

L'après-midi a été consacré à différents ateliers de reflexion sur le thème de la citoyenneté.



Rencontre de jeunes de l’ESTIC à Bruxelles dans le cadre du défi citoyenneté 2025

« Ce Défi est un trésor, lance Daniel Federspiel, Provincial des Salésiens de don Bosco, aux 120 jeunes venus représenter les établissements scolaires Don Bosco de la région Nord le 18 septembre. Aujourd'hui vous êtes ici. Mais demain, vous allez répercuter ce que vous entendez dans vos établissements. » Le Défi Citoyenneté est bien parti ! Durant cette journée, jeunes et adultes se sont mis au travail : comment allons-nous adapter ce que nous entendons en France et en Belgique ? Le tour de France de la délégation colombienne présenté ici est une aventure exceptionnelle... qui ne fait que commencer !

Jefferson a interpellé les jeunes au cours de cette journée de rencontre et de partage d'expériences à Bruxelles (Woluwé-Saint Lambert) : "Vous êtes les initiateurs du Défi Citoyenneté. Montrez à tous que vous en êtes capables. "

Rendre la citoyenneté accessible dans nos établissements

" Rendre à la citoyenneté un aspect accessible, concret et journalier dans nos maisons salésiennes." Tel était l'objectif de ces rencontres. Echanges, travail, réflexion... plusieurs temps forts ont marqué ces journées :

  • un débat avec le maire de la République des Enfants
  • une table-ronde sur les pratiques existantes de mise en responsabilité des jeunes dans nos maisons
  • un partage des outils
  • des orientations pour le Défi Citoyenneté 2025

Rendre visible les rôles de "leader" tenus par les jeunes

Les jeunes en responsabilité intervenants à la table ronde ont impressionné leurs camarades du Nord. Ils ont partagé sans fards leurs ambitions, leurs difficultés. Pour certains, la difficulté de s'affronter à la lenteur des décisions, pour d'autres, le manque de reconnaissance... Tous ont témoigné de la transformation que cette responsabilité avait opéré en eux.

 

Il y a déjà de bonnes pratiques et expériences qui se vivent dans nos maisons ! Le 18 septembre en ont mis certaines en avant : des éco-délégués, des délégués d’établissements, des groupes de jeunes au service, des Conseils de Vie Lycéenne, des leaders de projets, un jeune membre du Conseil Départemental des Jeunes, etc.

Mais il y a bien plus que cela ! Il y a des établissements où les jeunes gèrent l'organisation de la journée d'accueil des nouveaux élèves. D’autres qui s’occupent des plus jeunes et de ceux qui sont en difficulté. D’autres qui organisent de A à Z leur voyage scolaire. Des jeunes responsables d’internat, etc.

C'est l'heure du choix ! Quelles sont vos orientations pour 2025 ?

En fin de journée, les jeunes de chaque délégation se sont retrouvés avec leurs adultes accompagnateurs pour partager ce qui les a marqués au cours de la journée. Chaque délégation a choisi une phrase, un engagement qu'elle a écrit sur une fiche cartonnée, signée par l'ensemble des membres de l'équipe. Un porte-parole a exprimé à l'ensemble des jeunes ce qui les a marqués au cours de cette journée et/ou ce qu'ils voudraient transmettre à leur établissement : un axe d'action, une orientation.

Les suites d'un tel programme dépend en effet de la motivation de tous, jeunes et adultes. Très prochainement, plusieurs rencontres sont prévues.

… Des rencontres régionales pour permettre à des délégations de jeunes des établissements scolaires de poursuivre le travail de septembre.

… Des rencontres avec les Conseils de Direction pour penser l’intégration de ce programme auprès des adultes.

 

La délégation de l’ESTIC à Bruxelles, entourés de nos partenaires colombiens

Voir article dans "Don Bosco Actualités"


 

  
 
 
LE GRAND JEU DE LA FAIM

Dans le cadre du mois de l'économie sociale et solidaire, les élèves de terminale L-ES et ST2S ont assisté à une pièce de théâtre « Le grand jeu de la faim », donnée par la compagnie Zygomatic, à Saint-Dizier.

Ce spectacle humaniste est une indignation burlesque des absurdités économiques, écologiques et alimentaires du monde.

Comment nourrir 9 milliards d'hommes en 2050 ? Quel avenir pour notre nourriture ? Les géants de l'agro-alimentaire seront-ils les seuls à nourrir l'humanité ? Quelles sont les conséquences d'une agriculture intensive sur notre santé ? Voici quelques-unes des questions fondamentales que cette troupe a voulu mettre en scène en restituant la réalité d'une société qui s'éloigne de plus en plus de sa base : le respect de la vie, de notre environnement et des hommes....

Il s'agit d'interpeller et de sensibiliser le public, avec émotion et humour, sur une réalité tragique : d'un côté, des assiettes pleines et empoisonnées, de l'autre, des assiettes vides et un milliard de personnes qui souffrent de la faim. Et dans les 2 cas, l'argent est au cœur du dérèglement.

 

Un réquisitoire qui fait rire d'un œil et pleurer de l'autre.


 
Retour sur l'année 2014-2015